Marie-Eve Cournoyer

Marie-Eve Cournoyer:

« Je vous souhaite la bienvenue dans mon univers lyrique et coloriste qui me hante depuis que je suis sur cette sphère. Ma démarche qui est sans cesse en développement est de surtout me dépasser et de sentir que mon travail avance et vient de  ma personne propre dans toute sa complexité et sa simplicité. Elle se traduit aussi dans mon travail  avec  l’exploration au niveau de matériau, des textures et des couleurs.

Dans un monde idéal il me surprend et me donne le vertige, ce qui me donne le goût de recommencer.

J’ai  tout d’abord commencé comme autodidacte avec la peinture à l’huile et ensuite l’aquarelle.

Aujourd’hui  j’aime jouer avec papier, acrylique, encre, huile et crayon.

Ensuite j’ai fait un DEP au centre de céramique Bonsecours à Montréal.

Et un BAC en création à l’UQAM où j’ai exploré plusieurs formes d’arts visuels comme l’estampe et la sérigraphie. L’exploration des autres disciplines artistiques me permet  d’avancer dans mon travail et me pousse dans mes réflexions personnelles.

J’ai présenté plusieurs expositions et symposiums  au Québec  ce qui, après quelques années (5 ans environ),  a été reconnu par mes pairs et j’ai également gagné quelques prix .

Quelques expositions solo et One of a kind show à Toronto durant  8 ans.

Quatre  couvertures de livres et quelques articles.

Tranquillement, je fais mon petit bonhomme de chemin dans ce métier que j’aime,  celui de créer des images qui font rêver et qui nous transportent dans nos convictions les plus profondes enfin c’est ce que je souhaite!

Je me suis taillé une place dans l’univers des  galeries d’art et depuis maintenant 10 ans que je travaille avec celles-ci, me permet de m’évader davantage dans mon travail. »

Marie-Eve Cournoyer, peintre, art contemporain, galerie la corniche

Luca Fortin

Luca Fortin à la galerie d’art la Corniche

Luca Fortin est né à Alma en 1991. Actuellement, Luca vit et travaille entre Québec et sa région natale.On remarque rapidement que son travail prend de l’assurance et de la maturité. Luca Fortin traite l’image avec une gestuelle qui rappelle une vivacité et un besoin de vivre primaire. Son sujet se présente, déterminé, prêt à affronter l’autre comme si sa vie en dépendait. Les explorations de Luca Fortin sont tantôt construites, déconstruites, mais le silence que l’on ressent face à celles-ci nous invite à remettre en question le monde qui nous entoure. Luca utilise la couleur pour sa matière propre. Appliquée avec fougue, elle se révèle sous son pinceau avec émotion. Des mots, des symboles, des sentiments, juste une pensée qui l’assaille dans le moment présent, inscrivant ces étapes dans la matière. Ces masses de couleurs alors se heurtent ou rendent encore plus intense la présence du sujet. Étudiant au baccalauréat en sciences de l’architecture à l’Université Laval, Luca Fortin a été récipiendaire de nombreux prix et bourse d’excellence. Sa première exposition individuelle attire de nombreux collectionneurs et elle fut un tel succès qu’après seulement une heure, les 53 œuvres avaient trouvé preneur.

La deuxième exposition de Luca Fortin  MUTATION à la Galerie d’art La Corniche en septembre 2013 a également été un grand succès. Lucas Fortin a su se renouveler, développer son langage propre.  Luca Fortin dit de cette exposition:  » Les choses sont en constante mutation. Il ne faut rien prendre au premier degré. Mes oeuvres provoquent des émotions mais les gens ont à faire leurs propres interprétations. » L’architecture amène plus de lignes, de bâtiments mais également une plus grande profondeur.

Luca, Lucas Fortin, peintre, architecte, contemporain, galerie la corniche

 

André Pitre

Depuis qu’il a cessé de pratiquer l’architecture pour se consacrer à la peinture, l’art d’André Pitre évolue avec constance et cohérence. André Pitre s’impose comme l’un des talents les plus prometteurs de sa génération. Son art tend vers l’harmonie et le beau mais sous la somptuosité de la palette et de la composition s’exprime la préoccupation de l’artiste pour la condition humaine, les joies fragiles qu’on cherche à protéger et les angoisses sourdes qu’on tente de vaincre.

A l’intérieur d’espaces à la fois construits et abstraits vont et viennent des personnages, ils sont concrets ou évoqués, comme si l’artiste ne retenait sur la toile que la mémoire de leur présence. Chez Pitre rien n’est affirmé; tout est possible. En être réfléchi,  il ne se précipite jamais sur un sujet, il a la sagesse de le laisser émerger en lui.

Si l’on s’attarde à l’ensemble de la production picturale d’André Pitre depuis ses débuts en 1993, on se retrouve devant une vaste oeuvre conçue par séquences. Chaque composante illustre un état d’âme dans une suite de haltes qui marquent la vie. En constante transformation, ces périodes sont toujours solidement incarnées dans un espace de vie intense et fébrile où au-delà de l’apparent calme des personnages, se joue un drame intérieur soutenu. Ses personnages n’imposent jamais leur présence; ils se font discrets, se confondent avec les autres éléments. Leur présence est néanmoins décuplée du fait que l’on saisit avec davantage d’acuité leur complexité psychologique.André Pitre, artiste, personnages, galeire la corniche