Marie-Eve Cournoyer

Marie-Eve Cournoyer

Marie-Eve Cournoyer est une artiste dans la trentaine originaire de Sainte-Rosalie, en Montérégie. C’est vers l’âge de quinze ans qu’elle a développé sa passion pour les arts et plus particulièrement pour la peinture. Elle a entrepris une formation artistique au Centre de céramique Bonsecours puis s’est établie à Montréal en 2000. En 2004, Marie-Eve Cournoyer a complété un baccalauréat en Arts visuels de l’UQAM. Elle s’est alors présentée dans de nombreux symposiums et expositions à travers le Québec et l’Ontario où elle a décroché de nombreux prix. C’est dans le cadre de ces manifestations que Marie-Eve Cournoyer a eu des rencontres déterminantes avec des personnalités du monde artistique, parmi lesquelles figurent notamment Yvon Desgagnés et Chantale Hudon. L’imaginaire de l’artiste nous porte dans un monde ludique habité d’une multitude de personnages colorés. Les rois, reines, bouffons, clowns et autres figures qui habitent ses œuvres sont portés par des couleurs diaphanes et vives qui sont réalisées par différentes techniques qui interviennent simultanément. C’est en effet grâce à l’acrylique, à l’huile, au graphite et au collage qu’elle nous porte dans son pays imaginaire.

mec166.1feerique

 

Je vous souhaite la bienvenue dans mon univers lyrique et coloriste qui me hante depuis que je suis sur cette sphère. Ma démarche qui est sans cesse en développement est de surtout me dépasser et de sentir que mon travail avance et vient de  ma personne propre dans toute sa complexité et sa simplicité. Elle se traduit aussi dans mon travail  avec  l’exploration au niveau de matériau, des textures et des couleurs.

Dans un monde idéal il me surprend et me donne le vertige, ce qui me donne le goût de recommencer.

J’ai  tout d’abord commencé comme autodidacte avec la peinture à l’huile et ensuite l’aquarelle.

Aujourd’hui  j’aime jouer avec papier, acrylique, encre, huile et crayon.

Ensuite j’ai fait un DEP au centre de céramique Bonsecours à Montréal.

Et un BAC en création à l’UQAM où j’ai exploré plusieurs formes d’arts visuels comme l’estampe et la sérigraphie. L’exploration des autres disciplines artistiques me permet  d’avancer dans mon travail et me pousse dans mes réflexions personnelles.

J’ai présenté plusieurs expositions et symposiums  au Québec  ce qui, après quelques années (5 ans environ),  a été reconnu par mes pairs et j’ai également gagné quelques prix .

Quelques expositions solo et One of a kind show à Toronto durant  8 ans.

Quatre  couvertures de livres et quelques articles.

Tranquillement, je fais mon petit bonhomme de chemin dans ce métier que j’aime,  celui de créer des images qui font rêver et qui nous transportent dans nos convictions les plus profondes enfin c’est ce que je souhaite!

Je me suis taillé une place dans l’univers des  galeries d’art et depuis maintenant 10 ans que je travaille avec celles-ci, me permet de m’évader davantage dans mon travail.

Je suis  représentée dans les galeries suivantes:

Galerie Linda Verge, Québec

Galerie La Corniche, a Chicoutimi

Galerie Yvon Desgagnés, Baie-Saint-Paul.

Galerie Webster à Calgary

Galerie Town square ,Toronto

Galerie Coup de Cœur , Saint-Jean-Port-Joli.

Chiasson, Denis (Desson)

Denis Chiasson Desson

Comme d’autres artistes formés en conception graphique, Denis Chiasson (Desson) attache une grande importance à la composition du tableau. Une fois qu’un schéma est choisi, il en transpose le contour sur la toile qui est progressivement définie avec l’application de la couleur. Ce qui émerge est une peinture dont le sujet est mis en valeur par les lignes prononcées, angulaires et intenses. Ses couleurs fortes indiquent une sensibilité rare, rehaussant des images d’un style personnel unique.

Il peint pour raconter une histoire. Il raconte même qu’il aurait aimé être écrivain. Ces histoires ont une portée autobiographique que l’on peut deviner par le sujet masculin qui est sensiblement le même d’un tableau à l’autre. Denis Chiasson utilise des détails comme des livres, des animaux (surtout des chats) et la lune. Une des caractéristiques de son style est de comprimer ses personnages jusqu’à la marge.

Les nus féminins de Denis Chiasson sont particulièrement frappants et font exceptions à la règle dans les galeries d’aujourd’hui, où les nus ne sont pas particulièrement recherchés. Il traite les formes féminines avec modestie et respect, éliminant tout érotisme. Une grande intensité émane de ses compositions où les formes sont recueillies, dans des poses serrées. Regardant vers le bas, l’attitude réservée et, plus récemment, leurs yeux clos, ses jeunes femmes sont remarquables par leur intériorité et la contemplation qu’elles évoquent. Cette esthétique visuelle et l’introspection avec lesquelles il infuse ses sujets font de Denis Chiasson un artiste exceptionnel à découvrir.

La relève québécoise se porte très bien

 » Les images qui jaillissent dans mon esprit à la lecture d’un bon roman, un Kerouac ou un Simenon par exemple, je les répercute sur mes toiles comme je les ai perçues.  » Denis Chiasson, Desson de son nom d’artiste, puise son inspiration autant des personnages de romans, que de ceux de la vie quotidienne ou de son amour de la nature. Fort d’une expérience d’infographiste, d’illustrateur et de sérigraphe, il est arrivé à la peinture figurative il y a une vingtaine d’année. Ce n’est toutefois que depuis trois ans qu’il est représenté en galerie, une décision heureuse qui lui a permis de sortir d’une certaine forme d’anonymat propre aux artistes qui gèrent eux-mêmes leur carrière et de  » désencombrer  » son atelier tout en lui permettant de vivre de son art.

Comme plusieurs artistes qui ont reçu une formation en design graphique, Desson s’attache avant tout à la composition, le scénario sur lequel repose la création. Sa technique artistique débute avec une série de croquis. Le bon dessin choisi, Desson transcrit l’ébauche sur le canevas qui se définira progressivement avec l’application de la couleur. Naîtra ensuite une toile au sujet sublimé par des traits durs, angulaires et intenses. Ce processus méticuleux confère à ses œuvres une touche de perfectionnisme rarement égalé. Le choix des couleurs est à la fois vif et empreint d’une sensibilité peu commune ce qui donne naissance à une œuvre touchante et conférant à l’artiste un style qui lui est propre.

Ses nus de femmes sont particulièrement saisissants et font exception dans ce genre de moins en moins recherché par les galeristes. On y retient la pudeur et le respect avec lequel il traite ses sujets féminins dont l’érotisme est complètement évacué. Une grande intensité émane de ses compositions où les formes sont regroupées en postures serrées. Les regards bas, réservés, et plus récemment les yeux fermés des femmes qu’il dépeint, frappent aussi par l’intériorité et le recueillement qu’ils évoquent. Cette recherche visuelle et le regard intérieur qu’il fait porter à ses sujets font de Desson un artiste exceptionnel à découvrir.Outre la peinture figurative, il fait aussi dans le multimédia et l’illustration. Sa propension à recréer sur toile les images qu’il glane au fil de ses lectures l’amène naturellement à considérer l’illustration d’art comme support à des romans, des nouvelles ou des recueils poétiques. Message lancé aux écrivains qui voudraient voir leurs livres illustrés.

Denis Chiasson Desson artiste, lectrice endormie, galerie la cornicheDenis Chiasson Desson, papillons, femmes, galerie d'art la corniche